Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog Fresita Roja par : Dominique
  •   Le blog Fresita Roja par : Dominique
  • : Avec beaucoup de bonne humeur, je vous parlerai de mes passions : le Vénézuéla mon pays d'accueil, le point de croix, de mon chat et chien
  • Contact

Qui Suis-Je

  • Fresita Roja de Los Andes
  • Française expatriée au Vénezuela, je me passionne pour tous les loisirs créatifs. J'adore le point de croix, l'encadrement, l'aquarelle et la cuisine.
 Et à travers de ce blog je vous ferai découvrir mon pays d'accueil
  • Française expatriée au Vénezuela, je me passionne pour tous les loisirs créatifs. J'adore le point de croix, l'encadrement, l'aquarelle et la cuisine. Et à travers de ce blog je vous ferai découvrir mon pays d'accueil

Bonjour

Fichier hébergé par Archive-Host.com
C'est avec grand plaisir que je vous accueille sous le soleil des Andes !
J'ai envie de partager avec vous  des petites croix, de la gourmandise, des moments de bonheur.
Vous offrir le dépaysement en vous faisant visiter  mon pays sous les tropiques.
Vous serez toujours les bienvenus, la porte reste grande ouverte.
Prenez quelques minutes pour déposer des petits commentaires, c'est tellement agréable de vous lire !
Fresita roja


Actualités au Vénézuela

   
http://www.noticias24.com/
pour lire en direct ce qui
se passe au Vénézuela
(en espagnol)

Archives

Visiteurs

16 décembre 2007 7 16 /12 /décembre /2007 13:18
x1pijpkux-8gh8sdxrqobtibkninyhevchxxuiq7bep67-caijpktuarczlnyaxehopur8jqyqwgbrelcbjoq4sqqwld3t414le3h-nwmfr6by.gif

Le premier arbre de Noël serait apparu en Alsace en 1521. Il fut ensuite introduit en France par la princesse Hélène de Mecklembourg qui l'apporta à Paris en 1837, après son mariage avec le duc d'Orléans. 
En 1841, le prince Albert (originaire d'Allemagne), époux de la reine Victoria, fit dresser un arbre de Noël au château de Windsor, en Angleterre. De la cour, la mode du sapin de Noël se répandit rapidement chez la bourgeoisie et se propagea ensuite chez les gens du peuple. À l'époque victorienne, un beau sapin de Noël devait avoir six hauteurs de branches et être posé sur une table recouverte d'une nappe de damas blanc. On le parait de guirlandes, de bonbonnières et de fleurs en papier. 
Les divers éléments servant à son ornementation furent d'abord conçus à la maison, avant d'être produits en industrie. Au milieu du XVIIe siècle, l'illumination du sapin se faisait au moyen de petites bougies. Elles seront remplacées, au début du XXe siècle, par des ampoules électriques. D'autres variantes, tels les sapins extérieurs et artificiels, apparaîtront au tournant du XXe siècle. 
La bûche de Noël, c'est toute une histoire ! Quelques jours avant Noël, après avoir sélectionné une souche d'arbre fruitier encore verte pour qu'elle dure le plus longtemps possible, le maître de maison, suivi par tous, portait cérémonieusement cette souche dans l'âtre de le cheminé. Elle était ensuite surveillée, arrosée de vin cuit, car plus elle durait plus les bienfaits étaient durables.
En effet les cendres de la souche étaient conservées dans les maisons car elles protégeaient la maison de la foudre et répandu dans les champs pour améliorer les récoltes. 

Partager cet article

Repost 0
Published by - dans AUTRES
commenter cet article

commentaires

nicolek 16/12/2007 13:27

merci pour cet historique du sapin et de la buchebisous   nicole

Articles Récents

Pages

Catégories